AAHH

 

 

 

 

 

 

Exerçant son activité d’architecte à titre libérale sous forme individuelle depuis 1990, l’ « A.A.H.H. » a pu mener la conception et la réalisation de bâtiments très différents tels qu’entre autres, une maison de retraite pour malades Psychotiques vieillissants (“ RESIDENCE MUSAU “ Lieu de vie de 40 lits à NEUDORF – MUSAU ), la construction ou la réhabilitation de mairies ( ERNOLSHEIM-LES-SAVERNE, MAENNOLSHEIM, ERCKARTSWILLER ), la construction d’immeubles collectifs résidentiels pour des promoteurs privés ( S.C.I. “ LECLERC “ / 7 logements / Agence SALOMON, S.C.I. “ MAJING “  / 9 logements, etc… ), des travaux de confortement aux moyens de parois cloutés pour le talus de la Sous-Préfecture de Saverne ( Maître d’ouvrage : Préfecture du Bas-Rhin ), la réimplantation de la nouvelle Maison des Sports à KOENIGSHOFFEN pour le compte du Conseil Général du Bas-Rhin, la réhabilitation du « pôle Reprographie et du pôle «  Bureau des Nationalités » à la PREFECTURE  DU BAS-RHIN, la création du Service d’Addictologie à « l’Hôpital de Jour » du CENTRE HOSPITALIER « SAINTE-CATHERINE » DE SAVERNE, la réhabilitation des bâtiments communaux de la Mairie d’ERCKARTSWILLER, etc…

Nous avons pour habitude d’assurer la direction de chantier, les prescriptions et métrés des lots ainsi que le pilotage de chantier des projets que nos Maîtres d’ouvrage ont bien voulu nous confier/

Hubert Heckel vous propose:

Étude sur l’habitat bioclimatique passif des séniors
Projet habitat 1
Projet habitat 3

Je vous invite à me contacter pour tout information complémentaire.

II.       Méthodologie de travail .

En phase «  Conception ».

L’Architecte sera l’interlocuteur unique du Maître d’ouvrage lors de différentes réunions organisées par le Maître d’ouvrage au stade de la phase « CONCEPTION ».

Durant les phases de conception, les réunions de mise au point et de rendus intermédiaires seront organisées avec le Maître d’ouvrage et l’Architecte afin de rendre compte de l’évolution du parti architectural, des dispositions constructives et règlementaires par rapport au respect de l’enveloppe financière et ceci, sur la base du programme ainsi que des relevés d’état des lieux et du diagnostic établis par l’« A.A.H.H. ».

La confrontation des études architecturales menées au stade de l’APS avec l’environnement règlementaire via le bureau de contrôle technique s’effectuera dès le stade de l’APS validé provisoirement par le Maître d’ouvrage.

Les études de conception climatique seront confiées à l’« A.A.H.H. » qui évaluera, dès l’avant-projet, de manière interactive, les performances énergétiques de l’extension et du bâtiment existant afin de permettre les bons choix économiques et bioclimatiques et ceci, au moyen du logiciel « ARCHIWIZARD » qui est un logiciel de simulation en « 3D » et en temps réel de la performance énergétique d’un bâtiment .

Les études thermiques du bâtiment seront menées selon le logiciel « P.H.P.P. ».

L’établissement des pièces écrites telles que CCTP et DPGF des lots est menée par l’Architecte en concertation avec le bureau de contrôle technique et le coordonnateur S.P.S.

L’organisation de la synthèse entre les différents cotraitants.

La synthèse de la « planification graphique » est le résultat abouti et optimisé de l’organisation des espaces projetés et des équipements affèrents compte tenu des contraintes connues à un instant donné .

Pour ce faire, nous intégrons le dimensionnement des ouvrages de structure et d’équipement et leur « positionnement dans l’espace créé » au fur et à mesure du processus de conception architecturale, de « l’avant-projet » à la phase des « plans d’exécution des ouvrages » avec une réunion de synthèse au titre de vérification en clôture de chaque phase de conception .

En phase « Réalisation ».

L’Architecte sera l’interlocuteur unique du Maître d’ouvrage lors des réunions de chantier organisées par la Maîtrise d’oeuvre au stade de la phase « REALISATION ».

Organisation du Maître d’oeuvre pour assurer le suivi du chantier.

1.Les réunions de synthèse évoquées précédemment concourent à valider la phase du « projet d’exécution » alors que les réunions de synthèse de chantier contribuent à la mise au point des Plans d’Atelier et de Chantier – les P.A.C. – en collaboration avec les entreprises titulaires des lots gros œuvre de béton armé & maçonnerie, d’électricité, d’installation sanitaire et de chauffage .

Leur fréquence sera celle calquée sur l’avancement du chantier, à savoir :

- une réunion avant démarrage des travaux de démolition et de reprise en oeuvre;

- une réunion avant démarrage des travaux d’infrastructure ;

- une réunion avant démarrage des travaux portant sur un niveau, soit autant de réunions que de niveaux en superstructure .

2. Le suivi «  technique » des travaux .

Après l’« Assistance aux Marchés de Travaux » et le délai de préparation du chantier, la phase « CHANTIER » sera assurée au moyen d’une réunion de chantier hebdomadaire au minimum, au titre des mises au point d’ordre technique, du respect des délais et de la communication des plans aux entreprises et à la maîtrise d’ouvrage .

Un compte rendu de réunion de chantier hebdomadaire sera diffusé au Maître d‘ouvrage, aux entreprises, au Bureau de contrôle technique et au Coordonnateur « Sécurité et Protection de la santé ».

Des visites de chantier de contrôle, à caractère technique, seront effectuées par l’architecte lors des phases critiques de ce chantier, notamment lors des travaux de démolition et de reprise en oeuvre, avec des mises oeuvre aux enjeux techniques conséquents .

La réunion de chantier hebdomadaire sera complétée par d’autres visites « inopinées aléatoires » notamment pour serrer au plus près des entreprises qui en ont besoin…

Les bureaux d’études techniques seront conviés aux réunions de synthèse en cas de modifications conséquentes apportées par les entreprises – ce qui devra être évitées dans la mesure du possible – aux « plans d’exécution des ouvrages » lors de l’établissement de leur « Plans d’Atelier et de Chantier ».

Les bureaux d’études techniques seront également présents au chantier lors des opérations préalables à la réception.

3. La maîtrise du planning de l’opération .

Avant l’attribution des marchés de travaux aux entreprises, un nouveau « planning enveloppe » des travaux sera signé par les entreprises adjudicataires si d’aventure celui-ci venait à être obsolète avant le démarrage du chantier.

La personne en charge de la mission O.P.C. – anciennement maîtrise de chantier – établira un planning détaillé des travaux « partie d’ouvrage par partie d’ouvrage » en prenant soin de mettre en évidence les tâches critiques ainsi que les tâches en temps masqué.

Il importe que le maître d’œuvre établisse les ordres de service en temps opportun aux différentes entreprises amenées à intervenir au chantier, que ceux-ci soient visés par les entreprises par retour de courrier, que l’enchaînement des tâches de la semaine soit clairement mentionné dans les comptes rendu de chantier de façon à pouvoir clairement identifier l’auteur historique du premier dérapage de chantier par rapport au planning contractuel des travaux.

L’identification de l’entreprise défaillante ne doit pas pouvoir être contestée, le nombre de jours de  retard constaté sera mentionné dans les compte rendu avec les pénalités que l’entreprise encourt si le retard persiste … un « bon CCAP » de marché de travaux devra être rédigé en ce sens ….

La relance des différentes entreprises se fera par l’intermédiaire des comptes-rendu ou par LRAR.

III. Approche méthodologique en « Rénovation / Extension » des bâtiments .

Il y aura lieu de dresser un relevé de l’état existant en « 3D » à l’échelle du 1/50° couplé à l’établissement d’un diagnostic environnemental, technique, patrimonial et architectural afin d’inscrire la nouvelle configuration des espaces intérieurs dans les volumes existants à conserver et à valoriser .

L’analyse du programme et de la règlementation en vigueur confrontée au relevé et au diagnostic susnommés permettra d’appréhender, avec pertinence et le plus en amont du processus de conception, la bonne organisation intérieure des espaces ainsi que le parti-pris architectural de l’intégration de l’édifice dans le site .

Le Maître d’ouvrage établira, en temps opportun, les « fiches d’espace » du programme des nouveaux locaux à aménager – qualités des « liaisons spatiales » et des ambiances lumineuses, thermiques, acoustiques, etc… – afin de bien cerner ses besoins et ses souhaits  .

Il serait également judicieux de pouvoir se pencher sur l’aménagement des abords immédiats des bâtiments, c’est-à-dire de mener une réflexion sur les espaces publics avoisinants .

Le projet  devra être mené selon une approche « environnementale » et « performance énergétique » au regard des « fiches espaces » du programme du Maître d’ouvrage .

En parallèle, nous exerçons une activité d’architecte contractant général par le biais de la société MTA ARCHINOVATEURS SARL

Constructions, rénovations thermiques & performances « énergétiques » à prix et délais convenus / Maîtrise d’œuvre.

Notre activité principale est la réalisation de bâtiments à prix et délais convenus dans les départements 67, 57 et 68 avec une orientation accrue vers les bâtiments « très basse consommation » ( Maisons passives ).

Les projets que nous traitons sont soit issus de la « rénovation/extension/surélévation », soit des maisons individuelles, des équipements recevant du public (maîtres d’ouvrage publics ) ou des immeubles collectifs résidentiels.

Notre philosophie : « L’énergie la moins chère est celle qu’on ne consomme pas. »

C’est de ce constat élémentaire que nous partons pour concevoir des bâtiments économes en énergie : pour ce faire, suite à la conception architecturale bioclimatique, nous nous attachons à diminuer au maximum les pertes du bâtiment par les parois opaques et vitrées et à diminuer les pertes sur l’air grâce à un soin important apporté à l’étanchéité à l’air de l’enveloppe.

Le renouvellement de l’air ambiant fait l’objet d’un traitement par le biais spécifique d’une VMC double flux idéalement muni d’un échangeur dédié à la récupération des calories sur l’air extrait.

Enfin seulement, nous pouvons mettre en œuvre des systèmes de chauffage à énergie renouvelable .

Je vous invite à me contacter pour tout information complémentaire.

Contact:
Atelier d’Architecture Hubert Heckel
17, rue Person
67700 Saverne
Tél: 03 88 71 87 51
Mobile : 06 85 33 04 59
Courriel: hubert.heckel.dplg@orange.fr